Encore des radiographies dentaires !

Encore des radiographies dentaires !

Plusieurs gens se questionnent sur l’utilité des rayons X chez le dentiste et c’est légitime compte tenu de toutes les informations dont nous sommes bombardées chaque jour. Le prochain article vous expliquera pour quelles raisons nous en avons besoin pour faire un examen complet et minutieux de votre bouche.

Les radiographies permettent au dentiste de poser un diagnostic juste sur l’état de votre bouche. Sans la prise de radiographies dentaires, on ne voit pas les zones interproximales (entre les dents), l’os, la présence de kyste, de tumeur, l’emplacement et le développement des dents. Elles permettent de suivre l’évolution de votre dentition au fil du temps et de vous proposer un plan de traitement au moment opportun, s’il y a lieux, le but étant toujours de prévenir les douleurs et les inconforts.

Nous utilisons plusieurs types de radiographies qui nous permettent de faire différents examens de votre conditions dentaires et squelettiques au niveau de la tête et du cou.

 La radiographie panoramique :

C’est une vue d’ensemble des structures de l’anatomie de la tête et de la mâchoire. Il s’agit de données importante dans votre dossier dentaire. Nous pouvons y visualiser :

  • les articulations temporo mandibulaires ;
  • les sinus maxillaires et les fosses nasales;
  • le niveau général de l’os ainsi que sa densité relative autour des dents ou sous les prothèses des deux mâchoires
  • l’apex des dents (le bout des racines), la présence de kyste ou d’abcès associé à une dent
  • la position, la présence ou l’absence des dents à venir chez l’enfant, ainsi que leur orientation générale
  • la présence ou non de dents de sagesse chez l’adolescent, ainsi que leur orientation générale, et leur proximité du nerf trijumeau (nerf dans la mâchoire), des lésions suspectes de kyste, tumeur, métastase, calcifications athéromateuses qui commandent un suivi avec un médecin

La radiographie interproximale :

C’est ce type de radiographie qui est prise le plus régulièrement lors de vos nettoyages, elles nous permettent d’évaluer toutes les surfaces situées entre les dents qui nous sont impossible de voir autrement. Il nous permet de déceler des problèmes tels que :

  • les caries dentaires
  • les dépôts de tartre sous la gencive, avec ou sans perte osseuse au niveau des racines
  • une restauration défectueuse, une récidive de carie, etc.

La radiographie périapicale :

Ce type de radiographie informe le dentiste sur l’état de la racine. Il aide à détecter des problèmes tels qu’une anormalité au niveau de l’apex des racines, (abcès, granulome, résorption, etc.), une fracture radiculaire, etc. Le dentiste peut aussi s’en servir pour s’assurer de l’ostéo-intégration d’un implant ou encore lors de traitement de canal.

Le scan (3D) :

Ce type de radiographie ne fait pas partie de la routine d’un examen dentaire, mais dans certaines situations elle est essentielle comme pour la pose d’un implant ou lors d’un traumatisme grave.

C’est bien beau tout ça, mais est-ce que les radiographies dentaires sont dangereuses pour la santé ?

 Bien sûr, une trop grande exposition aux rayons X est effectivement dangereuse, mais jetons un coup d’œil sur les données que nous révèle Santé Canada :

(L’unité de mesure des radiations est le mSv)

Danger pour la survie ou la santé :

-Dose potentiellement mortelle si reçue d’un seul coup et sans soins médicaux :5 000 mSv

-Dose minimale totale pouvant causer des symptômes du syndrome d’irradiation (p. ex. nausées et vomissements) si reçue sur une période de 24 heures :1 000 mSv

-Dose minimale pouvant endommager les organes et les tissus après une exposition aigue :100 mSv

 Provenance de source médicale :

-1 radiographie dentaire : 0,005 mSv

-1 radiographie pulmonaire type :0,1 mSv

-1 mammographie type :0,42 mSv

-1 radiographie abdominale type :0,7 mSv

-1 tomodensitogramme thoracique type :7 mSv

-1 tomodensitogramme complet du corps :10 mSv

Dans la vie de tous les jours :

-1 banane :0,0001 mSv (5 bananes = 1 radiographie dentaire)

-1 vol pancanadien (exposition au rayonnement cosmique) :0,02 mSv (Vol Colombie-Britannique au Québec = 200 radiographies dentaires)

-Dose annuelle de la nourriture :0,29 mSv = 2000 radiographies dentaires

-Dose annuelle des rayons cosmiques :0,32 mSv (1 journée au soleil = 50 radiographies dentaires)

Que faut-il retenir de tout ça ?

En conclusion, la fréquence des radiographies varie d’une personne à une autre selon son historique dentaire. Un patient ayant eu différents problèmes comme une maladie de gencive ou encore de multiples caries dentaires aura des radiographies dentaires plus régulièrement qu’un patient qui a  toujours eu une bouche en excellente condition. C’est grâce à sa qualification que le dentiste déterminera la fréquence à laquelle les radiographies sont nécessaires dans votre cas, si vous avez un questionnement nous nous ferons un plaisir d’y répondre.

Les radiographies dentaires sont d’une grande importance pour prévenir et traiter les problèmes de la carie dentaire, des maladies de gencive ou autres pathologies bucco-dentaires. Y recourir selon nos recommandations vous permet d’avoir les meilleurs soins possibles au bon moment.

 

Question ou commentaire

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).